Joindre la Fondation

En personne

Administration

387, rue Victoria
Salaberry-de-Valleyfield (Québec)
J6T 1B7
Ouvrir dans Google Maps

Téléphone : 450 377-3667
Sans frais : N/A
info@fondationhds.ca

icon-instagram

Par la poste

Hôpital du Suroît

150 rue St-Thomas
Salaberry-de-Valleyfield (Québec)
J6T 6C1

Heures d’ouverture

Lundi au vendredi : 8h30 à 16h30

L’appel d’un homme au grand cœur

Sociable, bon vivant et surtout engagé, Richmond Girouard n’a jamais eu peur de mettre la main à la pâte et améliorer les choses dans sa communauté. Soucieux d’assurer des soins de santé de qualité pour tous, il est entré en contact avec la Fondation de l’Hôpital du Suroît pour souligner son désir de partager son expérience comme donateur mensuel et lancer un appel à tous.
Engagé un jour, engagé toujours

Déjà lorsqu’il était professeur d’éducation physique à l’école Frédéric-Girard à Salaberry-de-Valleyfield, l’homme dévoué à ses élèves faisait des pieds et des mains pour leur offrir les meilleures activités.

« C’était une école très ouverte aux projets et mes collègues étaient formidables. Nous avons même déjà organisé une grande cérémonie d’ouverture Olympique avec un flambeau. Le Ministre de l’Éducation de l’époque était venu nous rendre visite! » se souvient-il avec fierté.

Alliant sa passion des sports et de la philanthropie, l’homme participe à plusieurs défis sportifs au profit de causes qui lui tiennent à cœur au fil des ans. Avec des amis, il fonde également le club d’athlétisme Campi ainsi que le club de course « Les Trotteux ». Il profite aussi de sa retraite pour faire du bénévolat au Club de Golf de Valleyfield pendant 20 ans. À 58 ans, un problème de hanche l’oblige à subir plusieurs opérations à l’Hôpital du Suroît. À la sortie de sa troisième et dernière chirurgie, l’homme décide d’écrire une lettre ouverte dans le journal pour témoigner des soins exceptionnels qu’il a reçus et pour remercier les travailleurs de la santé qui l’ont accompagné tout au long de son cheminement. Il fait également des dons à la Fondation au cours des années, car il souhaite contribuer à la qualité des soins offerts.

« Contrairement à ce que plusieurs pensent, le gouvernement n’est responsable que d’une partie du financement et des équipements des hôpitaux. Chaque établissement doit cependant décider des services de santé les plus importants à offrir selon les besoins de la communauté qu’il dessert et financer le développement de ses départements. C’est là que la fondation entre en jeu. C’est entre autres grâce à cela que les gens n’ont plus à se rendre à Montréal pour une dialyse, par exemple ».
Peu d'efforts pour de si grands résultats

En 2018, monsieur Girouard décide de devenir donateur mensuel pour la Fondation de l’Hôpital du Suroît. 3 ans plus tard, il est surpris qu’aussi peu de gens décident de prendre cette option et souhaite encourager ceux qui le peuvent à faire comme lui en partageant son expérience.

2021-Don-Mensuel-Insert-Blogue-Fondation-Hôpital-Suroît.JPG#asset:1835

C’est d’abord la facilité du processus qui a concrétisé son don mensuel. Il y a un moment déjà que le retraité a allégé la gestion de ses finances en autonomisant le paiement de ses comptes d’électricité et de téléphone par exemple.

« Je me suis dit : pourquoi ne pas faire la même chose pour mes dons? De cette façon, je planifie mon budget en début d’année et planifie le montant à prélever chaque mois. Je sais exactement ce que j’ai donné au bout de l’année et je n’ai pas à me casser la tête. Tout se fait automatiquement! »

Monsieur Girouard est très conscient que ce n’est pas tout le monde qui profite de la même situation financière, mais soutient que le don mensuel est une façon intelligente et facile de gérer son budget pour ceux qui peuvent se le permettre.

« Je sais que certaines personnes ont de la difficulté à payer l’épicerie. Ce n’est pas à eux que je demande de s’impliquer et c’est entre autres pour eux que je donne. Nous avons tous droit à des soins de qualité ».

Avec un montant minimum de 5,00$ par mois – soit une contribution de 60$ par année - beaucoup plus de gens seraient en mesure de participer selon l’homme.

« Je pense que les gens ont peut-être peur de prendre un engagement mensuel à cause de l’instabilité financière des derniers temps. Pour ma part, le 10,00$ qui est prélevé chaque mois n’affecte pas mes finances, et je sais qu’il m’est possible de diminuer, augmenter ou arrêter mon engagement très facilement selon ma situation. J’y vois plutôt une sécurité et une façon de planifier à long terme ».
Un cri de ralliement

Richmond Girouard souhaite faire appel à la communauté pour que celle-ci puisse bénéficier de soins efficaces, mais également pour redonner au personnel soignant qu’il respecte tant.

« Je pense que plus que jamais, donner à la Fondation de l’Hôpital est significatif. C’est une façon de remercier ceux qui travaillent extrêmement fort pour prendre soin de nous, car l’amélioration de l’équipement et du milieu de travail a un impact direct sur l’environnement et le quotidien des travailleurs de la santé. En devenant donateur mensuel, nous avons la possibilité de faciliter le travail des gens ».

Avec le sourire, monsieur Girouard lance le défi à tous ses amis golfeurs et quilleurs, ses amis enseignants retraités ou pas, ainsi qu’à tous ses anciens élèves de faire comme lui.

2021-Don-Mensuel-Insert-2-Blogue-Fondation-Hôpital-Suroît.JPG#asset:1834


« Avec tout ce qui se passe depuis la pandémie, je pense que ce serait un beau geste de confiance et de gratitude de la part des citoyens du Suroît. Il suffit de prendre l’engagement qui nous rend le plus confortable et le reste ira tout seul, mais ce sera bon pour tout le monde! ».


2021_Donateur_Mensuel_Call-to-action_SiteWeb.jpg#asset:1836

Pour contribuer à un Suroît en santé et devenir donateur mensuel, visitez le fondationhds.ca/don-mensuel ou contactez-nous au 450-377-3667.