Médias

Nouvelles

Joindre la Fondation

En personne

Administration

387, rue Victoria
Salaberry-de-Valleyfield (Québec)
J6T 1B7
Ouvrir dans Google Maps

Téléphone : 450 377-3667
Sans frais : N/A
info@fondationhds.ca

icon-instagram

Par la poste

Hôpital du Suroît

150 rue St-Thomas
Salaberry-de-Valleyfield (Québec)
J6T 6C1

Heures d’ouverture

Lundi au vendredi : 8h30 à 16h30

Une semaine de relâche remplie de possibilités grâce au projet Vigilance

À l’arrivée de la semaine de relâche, la Fondation de l’Hôpital du Suroît est heureuse d’apporter une fois de plus son support financier au projet Vigilance en contribuant à l’élaboration et la distribution gratuite de 74 trousses d’activités ludiques pour tous les enfants du quartier Robert-Cauchon.

Semaine-Rel%C3%A2che-COVID-Vigilance-Fondation-H%C3%B4pital-Suro%C3%AEt-jeune-2.JPG#asset:1718

Salaberry-de-Valleyfield, 25 février 2021 – La semaine de relâche représentera un casse-tête pour les familles québécoises qui devront respecter les mesures sanitaires émises par le gouvernement. Pour celles du quartier Robert-Cauchon, qui sont statistiquement plus vulnérables, le défi pourrait s’avérer encore plus ardu en raison de la situation économique de certains parents ou de leurs impossibilités de se déplacer.

En prévention de cette semaine de répit pour les enfants, le comité d’actions citoyennes du projet Vigilance s’est tourné vers 15 étudiants du Collège de Valleyfield qui suivent présentement le programme de Technique d’éducation à l’enfance afin de mettre sur pied des activités enrichissantes et ludiques pour les enfants et leurs familles.

La Fondation du Suroît est heureuse de contribuer en assurant un soutien financier à cette initiative qui est née de la collaboration entre le Centre D’Main de femmes, l’ABC de la Famille, le PRAQ, l’équipe clinique Vigilance du CISSSMO, la citoyenne engagée Geneviève Dupuis Savard et bien sûr, le Collège de Valleyfield.

Capture.JPG#asset:1720

"La semaine de relâche sera un casse-tête encore plus grand pour les parents vivant une précarité financière. Nous sommes honorés de pouvoir soutenir un projet réunissant autant de partenaires et qui pourra contribuer au mieux-être des familles du quartier Robert-Cauchon." - Michèle Cyr-Lemieux, directrice générale de la Fondation de l’Hôpital du Suroît.

Les trousses confectionnées sont adaptées à trois groupes d’âge précis, soit les 4-6 ans, les 7-9 et les 10-12 ans. L’idée, présentée par l’enseignante en développement de l’enfant du Collège de Valleyfield, Audrey Barrière, qui siège au conseil d’administration de l’ABC de la Famille, est une occasion pour les élèves d’avoir un impact tout en consolidant leurs apprentissages.

« L’idée m’est venue lors d’une réunion du conseil qui portait sur les besoins de la communauté. J’y ai vu une occasion de proposer un travail de session pratique avec un réel impact plutôt qu’un travail théorique. En temps de pandémie où les cours sont majoritairement en ligne, c’est une belle opportunité de motiver les étudiants tout en posant un geste concret » - Audrey Barrière, enseignante au Collège de Valleyfield.

Un total de dix activités, donnants la possibilité aux enfants d’en faire jusqu’à deux par jour de congé, a été créé par les étudiants afin de permettre aux familles de partager des moments de qualité lors de cette semaine de relâche.

Semaine-Rel%C3%A2che-COVID-Vigilance-Fondation-H%C3%B4pital-Suro%C3%AEt-jeune-3.JPG#asset:1719

« Toutes les trousses sont composées d’activités diversifiées et adaptées aux besoins des groupes d’âge que nous avons choisis. Nous avons fait beaucoup de recherches pour mettre sur pied des activités amusantes, mais qui contribuent aussi au développement des enfants. On y retrouve des recettes, des bricolages, des chasses aux trésors et des projets de science, par exemple. Un document d’instruction est aussi ajouté à chacune des 74 trousses ». – Sydney Zawislak, étudiante de première année à la technique.