Vivre dans un CHSLD en pandémie de COVID-19 : la réalité de Claudette

Joindre la Fondation

En personne

Administration

387, rue Victoria
Salaberry-de-Valleyfield (Québec)
J6T 1B7
Ouvrir dans Google Maps

Téléphone : 450 377-3667
Sans frais : N/A
info@fondationhds.ca

icon-instagram

Par la poste

Hôpital du Suroît

150, rue St-Thomas
Salaberry-de-Valleyfield (Québec)
J6T 6C1

Heures d’ouverture

Lundi au vendredi : 8h30 à 16h30

Vivre dans un CHSLD en pandémie de COVID-19 : la réalité de Claudette

icon-camera

Vieillir en santé, c’est ce que l’on souhaite tous. Mais que ce soit quand la maladie frappe ou en période de crise comme celle vécue avec la COVID-19, les professionnels de la santé de la Montérégie-Ouest sont nos véritables anges gardiens. L’excellence des soins reçus dans nos établissements de santé sont le reflet du dévouement des travailleurs de première ligne et de l’engagement de tout un système envers la santé des gens du Suroît et plus particulièrement celle des personnes âgées.

DONNEZ GÉNÉREUSEMENT POUR SOUTENIR NOS AÎNÉS
Un univers chamboulé

Depuis la mi-mars, rien n’est pareil dans les CHSLD de la région du Suroît. Les routines des résidents et celles des professionnels de la santé et du personnel de soutien ont été chamboulées avec l’apparition de la COVID-19 au Québec.

Plus à risque d’attraper le coronavirus et d’avoir des complications, nos aînés sont plus vulnérables et nécessite des soins particuliers dans le contexte pandémique. Cette situation a poussé les gestionnaires et professionnels travaillant avec cette clientèle à redoubler d’efforts afin d’assurer la protection et la sécurité de nos personnes âgées, comme Claudette.

La sécurité avant tout

Pour Claudette Laframboise, l’arrivée dans son CHSLD s’est faite en douceur au courant de l’année 2019. Aux prises avec la maladie d’Alzheimer depuis quelques années, Claudette - épaulée par son mari Gaston - n’avait d’autres choix que de quitter son domicile afin de recevoir les soins adaptés à sa nouvelle réalité.


LISEZ LA TRÈS BELLE HISTOIRE D'AMOUR DE CLAUDETTE ET GASTON


Depuis l’éclosion de COVID-19, Claudette ne peut plus recevoir de visite de la part des membres de sa famille mais elle est tout de même entourée par toute une équipe de professionnels qui ont à cœur son bonheur et son confort.

Les centres d’hébergement de soins de longue durée de la Montérégie-Ouest ont été des acteurs proactifs dans la gestion de la crise de la COVID-19. Appliquant rapidement l’interdiction des visites et suivant à la lettre les directives provenant de la Santé publique et du CISSS de la Montérégie-Ouest, toutes les actions ont été posées afin de limiter la propagation du virus.

Du lavage des mains au port du masque; au retrait du professionnel ou l’isolation du résident en présence de symptôme s’apparentant au coronavirus : toutes les actions ont été faites pour assurer la sécurité des résidents.

« Je me suis promis au début de la pandémie, qu’aucun de mes résidents ne succomberait au COVID-19. Il est de mon devoir de mettre tout en place pour faire en sorte que nos personnes âgées vivent en santé » M. Denis Nadeau, coordonnateur d’un CHSLD situé à Salaberry-de-Valleyfield

Quoique la situation actuelle reste fragile, l’avenir semble de bon augure pour les personnes âgées de la région du Suroît.


NOS AÎNÉS ONT BESOIN DE VOUS. FAITES UN DON.
En CHSLD comme à la maison

Que ce soit à la maison ou bien en centre d’hébergement, les personnes âgées ont souvent un souhait précis : maintenir leur autonomie le plus longtemps possible. Et ce désir est respecté et même encouragé par les professionnels de la santé travaillant avec les aînés.

En misant sur une approche individualisée et selon les capacités cognitives et physiques, les soins entourant les populations plus âgées sont adaptés à chaque personne.

« Lors de l’arrivée d’un nouveau résident, les équipes rencontrent les membres de la famille afin d’apprendre à connaître les intérêts de la personne. Ainsi, nous pouvons construire un calendrier d’activités récréatives adaptées à ce que la personne aime vraiment. Nous pouvons moduler son alimentation selon ses préférences et adapter nos soins pour respecter son rythme et ses capacités. C’est une approche humaine essentielle pour assurer le bonheur de nos résidents. » M. Denis Nadeau, coordonnateur d’un CHSLD situé à Salaberry-de-Valleyfield

Et même en période de pandémie, cette approche prévaut toujours. Dans le respect des mesures de distanciation, les professionnels de la santé et le personnel de soutien épaulent les résidents afin de leur permettre d’entrer en contact avec leur famille via des appels vidéo. Les activités de groupe ont fait place exclusivement à des activités individuelles amenant les résidents, comme Claudette, à développer des liens plus étroits avec les équipes soignantes.

Car que ce soit à la maison ou dans un CHSLD, l’important pour l’ensemble des équipes soignantes, est de fournir un milieu de vie adapté aux réalités des personnes âgées.


À quoi serviront vos dons

Comme au Québec, le vieillissement de la population en Montérégie-Ouest continue de prendre de l’ampleur. D’ici 15 ans, une personne sur quatre sera âgée de 65 ans et plus.

Grâce à votre soutien, la Fondation de l'Hôpital du Suroît pourra soutenir des projets qui permettront :

  • de briser l’isolement et de mieux identifier les personnes âgées à risque
  • de soutenir le maintien à domicile par la présence d’équipes soignantes mobiles
  • de personnaliser les soins en centre d’hébergement et autres milieux de vie
  • de mieux accompagner les familles dans les transitions de vie des personnes âgées
JE DÉSIRE FAIRE UN DON
Crédit photo : Dominic Lafleur