L'histoire de Sébastien, infirmier à l'urgence

Joindre la Fondation

En personne

Administration

387, rue Victoria
Salaberry-de-Valleyfield (Québec)
J6T 1B7
Ouvrir dans Google Maps

Téléphone : 450 377-3667
Sans frais : N/A
info@fondationhds.ca

icon-instagram

Par la poste

Hôpital du Suroît

150, rue St-Thomas
Salaberry-de-Valleyfield (Québec)
J6T 6C1

Heures d’ouverture

Lundi au vendredi : 8h30 à 16h30

L'histoire de Sébastien, infirmier à l'urgence

icon-camera

L’urgence est la principale porte d’entrée de tout centre hospitalier. Habituellement débordante, surtout en période grippale, l’urgence est souvent synonyme d’attente éprouvante. Cependant, l’urgence de l’Hôpital du Suroît peut se vanter de posséder des équipes soignantes dévouées et efficaces.
La Fondation a décidé de mettre en lumière leur travail extraordinaire en racontant l’histoire de Sébastien, qui a joué un rôle prépondérant dans l’histoire poignante du jeune Liam et de sa maman Janick.


Sébastien Larochelle est infirmier à l’Hôpital du Suroît depuis 23 ans. Depuis 15 années, il a choisi d’exercer sa profession à l’urgence. Ce qu’il aime de son métier d’infirmier ? Faire la différence dans la vie des gens.

« Des gens m’arrêtent quand je circule dans l’hôpital. Ils me reconnaissent; j’étais leur infirmier à un moment déterminant de leur vie. Je ne me rappelle pas tout le temps d’eux, je vois tellement de patients. Mais ça me fait toujours plaisir de savoir qu’ils se souviennent de moi, qu’ils se souviennent de mon calme et des décisions prises qui leur ont peut-être sauver la vie. À chaque fois, ça me rappelle pourquoi j’ai choisi ce métier, un métier qui n’est pas toujours évident » raconte Sébastien.


L’infirmier aux souliers rouges

Au moment où Liam, 8 ans, est arrivé à l’urgence en arrêt respiratoire, c’est Sébastien qui était de service. Cette journée-là, il portait ses fameuses espadrilles rouges. Souvenirs que le jeune Liam et sa mère Janick se rappellent encore.

« Sébastien était calme, il avait une allure « cool » et a tout de suite su comment nous calmer, Liam et moi. Il était à la fois professionnel et rassurant » se rappelle Janick.

Sébastien est reconnu à l’urgence de l’Hôpital du Suroît tant pour ses chaussures originales que pour son approche directe et humaine. L’humour utilisé par Sébastien est également une manière efficace pour calmer les patients qui arrive à l’urgence en situation de crise.

« Les professionnels de la santé qui travaillent à l’urgence forment une grande famille, tout comme dans n’importe quel autre département de l’Hôpital du Suroît » raconte l’infirmier.

C’est une autre des raisons pourquoi Sébastien aime son emploi : les gens merveilleux avec qui il travaille. Il ne se voit pas pratiquer son métier d’infirmier ailleurs qu’à l’Hôpital du Suroît.


L’importance de donner

Avoir un centre hospitalier en santé : voilà le rêve ultime de la Fondation de l’Hôpital du Suroît. Mais plus précisément, avoir une urgence débordante de gens compétents comme Sébastien, voilà ce à quoi nous aspirons pour notre urgence. Les gens qui y travaillent le font par passion, par dévouement. Ces gens sont extraordinaires. Nous voulons qu’ils soient fiers d’exercer leur métier dans un hôpital bien équipé et que leur travail soit le plus efficace possible, avec des équipements à la fine pointe de la technologie.

« Sébastien et son équipe avaient tous les équipements nécessaires à portée de main pour faire les tests sur Liam, sans attente et sans quitter la pièce. Ça a fait toute la différence. Cela a permis à Sébastien de prendre de bonnes décisions sans délai » raconte Janick.

Ensemble, permettons-nous une urgence dont nous serons fiers. Une urgence qui attire les professionnels de la santé à venir y travailler. Une urgence performante, une porte d’entrée accueillante. Donnez généreusement.


Lisez l'histoire de Liam, au coeur de cette campagne pour l'urgence de l'Hôpital du Suroît

Lisez l'article de l'urgence de l'Hôpital du Suroît